vers l'accueil
EN BOURGOGNE DU SUD , A DEUX PAS DES GRANDS VINS ET DU PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN, A 40mn DE LYON ET 1h30 DE PARIS ... UN GRAND BOL DE NATURE VOUS ATTEND !

L’ORIGINE DU NOM

Retour vers : Un peu d’Histoire

Il est illusoire de vouloir réduire l’histoire du Breuil à sa seule étymologie.

Si le toponyme Breuil semble bien issu du gaulois breialos, devenu brolium à l’époque carolingienne, terme désignant un espace clos [1], du reste pas nécessairement seigneurial, il est tout aussi vraisemblable que l’appellation de notre commune provienne d’une famille éponyme qui a reçu en fief la seigneurie et lui a transmis son nom.

En effet, le premier seigneur dont on possède le nom semble être Hugues du Breuil en 1087 [2]. Dès le 12e siècle la famille du Breuil avait une maison, attestée d’une part par une charte de 1264 [3] et d’autre part par des vestiges.
La seigneurie change de mains au 14e siècle. Elle appartient alors aux De la Garde qui la reçoivent en fief du sieur d’Estrabonne seigneur de Nolay. Au 16e elle est rachetée par les Calard issus d’une noblesse de robe, à qui succèdent par alliance les Baudinot, de Thélis [4] etc.

Les fouilles que nous avons pratiquées montrent qu’au 15e siècle la famille de la Garde avait elle aussi une maison seigneuriale. Au 17e elle a été rasée par les Baudinot originaires de Paray-le-Monial pour bâtir le château actuel. Celui-ci est d’ailleurs inachevé, et n’était qu’une gentilhommière utilisée, entre autres, pour la chasse.

A la même époque, des éléments hétéroclites (linteaux avec accolade, pieds droits moulurés, colombages, fenêtre à coussièges, colonnes etc.) provenant de la destruction de l’ancienne bâtisse du 15e, seront réutilisés pour construire, près de l’entrée, le " chenil ". Quant à la maison dite " le Pavillon " elle n’existait pas encore. On n’en trouve pas la moindre la trace avant le milieu du 18e siècle.

Plusieurs documents viennent attester de donations faites par les seigneurs du Breuil à l’abbaye de La Ferté-sur-Grosne et des relations qui ont existé entre eux. [5]


Article publié/Mis a jour le 20 octobre 2011 - Lu 1294 fois.

[1Abbé M. Chaume, Les origines de la Bourgogne seconde partie, p.635, Dijon, librairie E. Rebourneau, 1937.

[2Recueil des chartes de l’Abbaye de Cluny, formé par Auguste Bernard, complété, révisé et publié par Alexandre Bruel, Tome quatrième 1027-1090, Paris Imprimerie Nationale, 1888, page 794.

[3Archives départementales de Saône-et-Loire H 28/60

[4Archives départementales de Saône-et-Loire E 373

[5Archives départementales de Saône-et-Loire H25, H 26, H213 etc.

  

Aujourd'hui, nous sommes le

lundi 25 septembre 2017

Nous fêtons :



AGENDA : VOS PROCHAINS RDV

  • Nettoyons la Nature mercredi 27 septembre 2017 - De 15H00 à 17H00
    SQUARE DE JEUX ,ESPLANADE DU MORAMBEAU,SENTIERS Organisé par SERVICE ENFANCE JEUNESSE
  • Exposition de Poteries Du jeudi 10 septembre 2020 - à partir de 14H00au vendredi 18 septembre 2020 jusqu'à 17H30
    Organisé par Office municpal de la Culture
Voir tout l'agenda

MAGAZINE MUNICIPAL



Le blog de l'Espace Jeunes du Breuil
Covoiturage 71
Démarches administratives en ligne
Le site des services de l'Etat de Saône-et-Loire

Solidaire du commerce local

l’association « PERREUIL aujourd’hui »